Skip to content
Masque-bambara-1

Masque Bambara

Ethnie

BAMBARA

Pays

Mali

Époque

Début du 20ème siècle

Matière

Bois

Hauteur

45,5 cm

Provenance

Felicia Dialossin, Galerie Argiles, Paris Collection Léon Fouks, Poitiers
Collection André Schoeller, Paris, 2014
Galerie Lucas Ratton, Paris
Collection privée française, Paris, 2015-2022

Description

Ce masque anthropozoomorphe Bambara, « kore suruku » en langue vernaculaire, était utilisé lors des rites de passage dans les sociétés initiatique du kore. Représentation stylisée d’une hyène, il présente un visage concave sur lequel se détache un long nez à l’arête saillante. Celui-ci évoquerait l’odorat particulièrement développé de l’animal. Le front est encadré de deux oreilles pointues de la hyène aux aguets et présente une protubérance sagittale qui pourrait figurer la touffe de poils sur le sommet du crâne censée renfermer une force vitale dangereuse, que les chasseurs récupèrent sur l’animal après l’avoir abattu. Les deux grands yeux ouverts suggèrent la vision nocturne de la hyène chasseuse. Ils symboliseraient également une claire vision des choses. La bouche est entrouverte et rappelle la mâchoire puissante des hyénidés.

Le danseur qui s’appuie sur deux bâtons mime la démarche particulière de la hyène dont l’arrière train est bas.
Ces masques hyènes qui avaient pour mission d’éloigner les curieux du bois sacré de l’initiation, intervenaient dans le dernier stade initiatique aux côtés des masques lions kore dyara.
La patine d’usage qui résulte des libations faites de sacrifices, de chaux, de cendres et de terre témoigne de l’usage rituel de ce très bel exemplaire de masque Suruku Bambara.