Skip to content
Masque-bambara-2

Masque Bambara

Groupe culturel

BAMBARA

Pays

Mali

Époque

Fin du 19ème siècle

Matière

Bois, Pigments, Cauris & Métal

Hauteur

74,3 cm

Provenance

Collection Herbert et Nancy Baker, Chicago/Los Angeles, circa 1970
Collection Morton et Estelle Sosland, Kansas City, MO, 1970-2009
Collection Aura, Europe
Galerie Didier Claes, Bruxelles Collection privée française

 

Exposition

Arts d’Afrique. Voir l’invisible, Musée d’Aquitaine, Bordeaux, 21 Mars – 21 Aout 2011
 

Publication

Expo cat. Arts d’Afrique. Voir l’invisible, Musée d’Aquitaine, Bordeaux/Paris, Hazan, 2011 : p.45, cat. 6

Description

Ce masque nommé ntomo en langue vernaculaire provient de la culture Bambara et plus précisément de la région Ségou-Saro. Cette aire géographique vit se développer l’Empire bambara de Ségou entre 1640 et 1861, autour de la ville de Ségou, le long du fleuve Niger. Les œuvres provenant de ce royaume présentent un style très reconnaissable, c’est pourquoi leurs œuvres sont très recherchées par les collectionneurs. Après la chute de l’empire dans la seconde partie du 19e siècle, la tradition artistique perdura jusqu’au début du 20e siècle.

Dans l’histoire de l’art africain, il fallut attendre 1946 et l’historien belge Frans Olbrechts pour que soit attribué à un même artiste un ensemble d’œuvres. Il s’agissait du « Maître du Buli » issu de l’ethnie Luba. Bien que l’art Bambara de Ségou fût lui mis en évidence en 1966 par Allen Wardwell, c’est Ezio Bassani qui le premier en 1978 attribua à trois mains différentes un ensemble de 40 œuvres issues de la région Ségou-Saro. D’après leurs caractéristiques esthétiques et les thèmes représentés il nomma ces artistes « Le Maître des antilopes » (The Master of the Antelopes), « Le Maître des Figures Minces » (The Master of the Slender Figures) et « Le Maître de l’oiseau de proie » (The Master of the Bird of prey Profile) aujourd’hui connu sous le nom du « Maître du nez aquilin » (The Master of the Raptor Profile).

Ce magnifique masque avait lui été attribué au « Maître des antilopes » bien qu’il présente une figure féminine sur le sommet du masque, entre les paires de cornes. Il est dit que l’artiste se serait inspiré des œuvres du « Maître des Figures Minces » pour le réaliser. Cependant, le corpus a bien évolué depuis l’étude d’Ezio Bassani. Une étude approfondie permettrait sûrement de réattribuer ce masque et bien d’autres. En effet, quatre groupes de masques se distinguent et pourraient révéler que l’affirmation de Bassani sur le fait qu’il y eut trois artistes est fragile. On distingue aujourd’hui des masques surmontés d’un crocodile, d’autres surmontés d’une antilope, d’autres avec une figure féminine et enfin les derniers avec une antilope encadrée par deux figures féminines.

Indéniablement l’art de Ségou marqua les artistes du début du siècle dernier. Ainsi, Henri Matisse possédait une figure assise de ce style (Evrard, M., Arts primitifs dans les ateliers d’artistes, Paris, 1967) publiée en 1917 par Paul Guillaume et Guillaume Apollinaire dans Sculptures Nègres. Matisse l’aimait tant qu’il l’a représentée dans un de ses célèbres tableaux Les trois sœurs (1916-1917) et qu’il s’en inspira pour la série de bronzes Jeannette. Un autre exemplaire publié dans Le primitivisme dans l’art du 20ème siècle (Rubin, W., Paris, 1987) fut exposé en 1911 lors de l’Exposition de l’Orient à la Maison des artistes de Budapest. L’exposition African Negro Art (Sweeney, J.J., MOMA, New York, 1935), devenue par la suite un évènement historique quant à la reconnaissance de l’art africain, comptait d’ailleurs une statuette du style de Ségou provenant de la collection Walter Arensberg.

Localisation Géographique Du Territoire Bambara

screen 2022-12-22 à 10.46.29
screen 2022-12-22 à 10.46.50

Empire Bambara de Ségou

screen 2022-12-22 à 10.48.19
screen 2022-12-22 à 10.50.03
1640-1700 : apparition de l’empire de Ségou

1640-1700 : apparition de l’empire de Ségou

1700 -1750 : développement de l’empire de Ségou

1700 -1750 : développement de l’empire de Ségou

1750 -1861 : âge d’or de l’empire de Ségou

1750 -1861 : âge d’or de l’empire de Ségou

Masques attribués aux Maîtres de Ségou

Herbert et Nancy Baker (1924 – 2001) et ( – 2015)

Herbet Baker fut un marchand et collection américain, résidant à Chicago puis Los Angeles. Il commença à collectionner dans les années 1950 de l’art africain, océanien, précolombien, nord-américain et même antique.
Leur collection fut exposée à deux reprises. La première fois à Chicago en 1962 au Lake Forest College et la seconde fois à New York en 1969 au Museum of Primitive Art. Par ailleurs, quatre publications présentent leur collection : les deux publications des expositions ci-dessus, une publication en 1962 intitulée « Ethnic art from the collection of Mr. and Mrs. Herbert Baker. Africa-Mediterranean-Oceania » et une autre en 1982 intitulée « The Herbert Baker Inc. Collections: African & Oceanic Art. Icons & Miniature. Antiquities ».

screen 2022-12-22 à 11.46.52
screen 2022-12-22 à 11.46.57
screen 2022-12-22 à 11.47.09
screen 2022-12-22 à 11.47.03

Morton et Estelle Sosland (1925 – 2019) et (1925 – 2021)

Morton et Estelle Sosland sont des collectionneurs américains de Kansas City. Ils collectionnèrent pendant plus de 50 ans de l’art africain, océanien et surtout nord-américain.
Leur intérêt pour l’art non-occidental fut fortement influencé par leur longue association avec le Nelson-Atkins Museum of Art, puisque Estelle travailla dans la galerie de vente et de location de musée où elle put rencontrer de nombreux marchands et collectionneurs privés. Par la suite, Estelle fut membre du conseil d’administration. Une partie de leur collection fut vendue aux enchères chez Sotheby’s en 2009 et une autre partie fut donnée Nelson-Atkins Museum of Art de Kansas City.

screen 2022-12-22 à 11.49.29

Publication / Exposition

screen 2022-12-22 à 12.26.06
screen 2022-12-22 à 12.26.13

Documentation

Tête Sumérienne, -2800/-2334 Collection G. F. Reber, Paris

Tête Sumérienne, -2800/-2334 Collection G. F. Reber, Paris

Statue Sumérienne, circa -2400

Statue Sumérienne, circa -2400

Influences de l’art Bambara de Ségou sur les artistes d’avant-garde